En Attendant Ana - Lost And Found

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe français fondé par la chanteuse et musicienne Margaux Bouchaudon et le guitariste Romain Meaulard, accompagnés de la trompettiste Camille Fréchou et d’Adrien Pollin et Antoine Vaugelade à la section rythmique.

 

De quoi parle-t-on ? :

L’intensité du garage-rock alliée à la musicalité de la pop, le tout dans une production aux intonations lo-fi. Le style n’est pas sans rappeler le travail des regrettées canadiennes de The Organ ou des, elles aussi regrettées, britanniques d’Electrelane.  

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

D’un bout à l’autre de cet opus, le combo ne lève quasiment jamais le pied de l’accélérateur.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Derrière les effluves bruitistes, le quintette expose un sens inouï de l’harmonie.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Une belle musicalité, mais un style un peu trop noisy pour accrocher le grand public.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Rock puissant et bruitiste qui, grâce à sa part mélodique, s’adapte plutôt bien à la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Une entame instrumentale au bon vieux gout de shoegaze, sobrement intitulée Intro, suffit à attirer notre attention sur le premier exercice des parisiens d’En Attendant Ana.

(Not) So Hard confirme cet attachement certain pour les jeux de guitares saturées et l’intensité rock. Ajoutons à cela le chant de Margaux Bouchaudon, amalgame lumineux d’âpreté et de suavité, et nous obtenons alors un premier album qui nous ramène dans les plaisirs vécus autrefois sur les arpèges des regrettées furies d’Electrelane et de The Organ. Si ce n’est ce joli fond « cuivré », le tout est certes sans grande singularité et enregistré dans l’austérité des ambiances lo-fi, mais cette alchimie entre le noisy-rock et les belles harmonies vaut largement le détour et inspire le respect.    

Nous ne savons s’il faudra encore attendre longtemps cette fameuse Ana, mais espérons qu’elle diffèrera suffisamment sa venue pour permettre au combo parisien de concocter encore quelques albums au bonheur rock aussi puissant que ce Lost And Found