Hollysiz - Rather Than Talking

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 De qui parle-t-on ? :

Projet solo de la chanteuse et actrice française Cécile Cassel, active depuis 2008.

 

De quoi parle-t-on ? :

Dans la lignée pop-rock eighties de l’album My Name Is… avec le léger nappage noisy en moins.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Quelques chansons assez lentes, mais un rythme d’ensemble toujours très soutenu qui, parfois, peut nous entrainer vers le dancefloor.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

L’on retrouve sur cet opus la fluidité et l’urgence mélodique de l’album My Name Is.  

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

A l’instar de Come Back To Me sur My Name Is, les titres Rather Than Talking et Unlimited seront les locomotives populaires de ce nouvel opus.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Moins rock et plus electropop, cette musique admet aisément la compression.  

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

 

Tout en débarrassant sa musique de ses atours noisy, Hollysiz réussit brillamment l’examen casse-gueule du second opus. 

Cette posture pop, en équilibre permanent sur le fil du rasoir, entre attrait commercial et désir d’indépendance n’est pas toujours facile à gérer. Le succès populaire d’un premier album peut être grisant et peut parfois faire basculer du côté obscur les artistes les plus intransigeants.

Cécile Cassel n’a pour l’instant pas ce genre de problème, Rather Than Talking maintient savamment l’harmonie entre plaisir musical et intérêt général. Orienté aujourd’hui exclusivement du côté de l’electropop, ce nouvel opus contient quelques titres dispensables comme les planplans Karma et All About Now, mais l’énergie vocale de la belle, la conviction de ses textes et l’enthousiasme de sa musique emportent tout sur leur passage. En effet, comment résister à la pop bouillante du vindicatif Unlimited, au dansant et éponyme Rather Than Talking ou au sensuel Fox ? Moins rock que My Name Is, l’album explore aussi les chemins jusque-là inconnus de la langueur sur les magnifiques Love Is A Temple et Boy.  

Tout est dit dans le titre, plutôt que de parler écoutons la musique et le chant incandescent d’Hollysiz, peut-être nous rendrons nous compte alors que se tient devant nous une des artistes incontournables de la scène rock hexagonale…