First aid kit - Ruins

 

 

 

 

 

 

 

 

  

De qui parle-t-on ? :

Duo suédois, actif depuis 2007, composé des sœurs Söderberg, Johanna et Klara.

 

De quoi parle-t-on ? :

La folk-music est toujours le fonds de commerce des suédoises, mais une instrumentation plus variée entraine aussi le duo vers les rivages de la pop.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Une approche pop qui apporte plus de rythme qu’autrefois et qui permet de temps à autre de battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

A l’instar de leurs deux premiers opus, les First aid kit confirment cette propension innée pour la mélodie.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Le style pourtant suranné connait un léger revival, cela permet aux suédoises d’afficher une substantielle notoriété.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Pour ces voix qui prennent de plus en plus de corps avec l’expérience, bannissons la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

 

Devenues stars en dehors des frontières de la Scandinavie depuis la sortie de Stay Gold, les filles de First Aid Kit confirment aujourd’hui, avec l’excellent Ruins, leur statut de chef de file de la folk-music.

Le magnifique Rebel Hearts ouvre ce nouvel opus dans les grands espaces pop explorés autrefois par les américains de The Walkabouts. A l’écoute de Fireworks ou It’s A Shame l’on ne peut s’empêcher de rapprocher la prestation vocale des sœurs Söderberg à celle d’un autre duo mythique de la chanson suédoise, les divines Agnetha et Frida, muses incontournables des cultissimes Abba. Les originaires de Stockholm tombent parfois dans le pathos avec la chorale grandiloquente de Hem OF Her Dress ou la country de Postcard, mais ces quelques moments d’égarements sont isolés et n’affectent pas la bonne impression d’ensemble laissée par ce nouvel opus.

A l’instar des ritournelles produites par la fratrie australienne Angus & Julia Stone, la musique de First Aid Kit, calibrée et aseptisée à souhait, s’adresse évidemment à un public assez « complaisant », peu avide d’aventures musicales. Ruins n’est pour autant pas un simple empilement de mélodies acidulées, il est aussi le quatrième acte majeur d’un duo aujourd’hui incontournable sur la scène folk internationale.