Albert Hammond jr - Momentary masters

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Projet solo de ce musicien et chanteur américain, par ailleurs guitariste des Strokes.

 

De quoi parle-t-on ? :

Rock harmonieux qui ne s’éloigne pas trop des sentiers balisés par les Strokes.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Ensemble très rythmé avec quelques brulots rock, comme Caught by my shadow, Razors edge ou Side boob, qui incitent au mouvement.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

A l’image des Strokes, Albert Hammond Jr fera lever les foules.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Les singles Born slippy, Losing touch ou Drunched in crumbs, pour ne citer que les plus évidents, vont faire des ravages et enflammer les stades du monde entier.  

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Rock intense mais extrêmement mélodique qui s’écoute plutôt bien en format compressé.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

Depuis la sortie de ¿Como te llama? en 2008 Albert Hammond Jr avait mis entre parenthèse sa carrière solo. Il faut dire que cet album, non dénué d’intérêt, ressemblait plus à un hobby ou une sorte de sas de décompression indispensable pour échapper au carcan médiatique et populaire qui grandissait autour des Strokes.

Alors que la carrière de Julian Casablancas semble prendre plus d’importance que celle des Strokes, il était de bon ton pour Albert Hammond Jr de s’occuper un peu de son cas personnel. Il est difficile pourtant de dissocier le californien de son groupe tant les styles musicaux abordés sont proches. Momentary masters, petit chef-d’œuvre de rock indépendant, aurait même pu être cet album que les Strokes ne savent plus écrire. Cette musique puissante, rythmée, retrouve la fluidité mélodique et l’urgence qui étaient la marque de fabrique originelle des américains.

Si l’avenir des Strokes s’écrit désormais en pointillé, Momentary masters démontre avec brio que celui d’Albert Hammond Jr s’annonce des plus radieux.