Champs - Vamala

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Duo Britannique composé des deux frères Champion, Michael et David.

 

De quoi parle-t-on ? :

Alternance de pop synthétique eighties et de folk songs.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Lent ou mid-tempo, le rythme incite peu au mouvement. Les titres Desire, Running, 3000 miles et Vamala provoquent tout de même une douce ondulation du buste.  

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

C’est dingue, en ce moment je suis toujours en train de fredonner bêtement Vamala

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

S’il est des albums où la recherche d’un single est un vrai casse-tête Chinois, Vamala lui ne connaît pas ce genre de problème.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Pop ciselée et éthérée, chant tout en finesse, pas trop de problèmes pour le format compressé.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

Deux frères font main basse sur la pop Anglaise. Les Champion redessinent les contours du rock sautillant et synthétique des années 80.

Les Britanniques savent à l’occasion nous remémorer les meilleurs moments de leur histoire musicale. Champs s’inscrit parfaitement dans cette caste d’historien de la pop. Sans réellement révolutionner un genre maintes fois visité mais toujours très apprécié, la fratrie signe une excellente production, intelligemment diversifiée. Blood ou Desire nous font voyager dans la pop synthétique des eighties, Forever be upstanding at the door ou Send me down nous rappellent que la folk n’est pas qu’une spécificité Américaine et Vamala ou Running amènent la touche de modernité et l’emballage tubesque nécessaire à ce genre de réalisation.

Vamala est donc l’une des divines surprises de ce premier trimestre 2015. Si les tensions familiales peuvent parfois détruire certains groupes, à l’inverse une bonne entente crée une cohésion parfaite et décuple le talent à l’infini, c’est un peu ce qui arrive à nos deux champions.