Pavement - Slanted and enchanted

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe Américain, fondé en 1989 et dissout en 1999, mené principalement par Stephen Malkmus et Scott Kannberg accompagnés, à l’époque, de Gary Young. Le groupe s’est reformé en 2010 le temps d’une tournée mondiale.

 

De quoi parle-t-on ? :

La plus pure incarnation du Rock indépendant, noisy, lo-fi, descendant direct du Post-punk. Les Influences les plus marquantes de cette musique viennent du Noisy-rock des années 80, incarnées par The Fall, Sonic youth ou les Pixies.  

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Ensemble monocorde, assez lent, mâtiné d’un ronronnement noisy. Quelques envolées soniques et un certain art dans le maniement de la mélodie permettent tout de même de battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Même si de prime abord, le côté bancal et bruyant de certaines chansons peut dérouter, on est rapidement conquis par les refrains de Summer babe, In the mouth a desert ou Here.  

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Dans le génie le néophyte ne voit malheureusement que de la médiocrité...

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Production parfois brouillonne, réalisée avec peu de moyens, mais la lenteur des morceaux permet tout de même l’écoute en MP3.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il a tourné en  boucle sur ma platine

Premier album du groupe, Slanted and enchanted symbolisera l’ouverture de dix merveilleuses années dans le domaine du rock mid-tempo, bruitiste et lo-fi. Quatre autres albums suivront jusqu’au soir des années 90, tous de qualité égale. A l’heure où des gens se retournent sur le seul postulat qu’une belle voix fait ou défait une chanson, Pavement représentait l’antithèse de ce principe, se contentant de ce rock simple où le chant de Stephen Malkmus, loin d’être prodigieux, s’intégrait à merveille dans cet ensemble, créant ainsi l’alchimie du rock parfait. En 2010, les Américains, fort de leur reformation, ont sorti une compilation, Quarantine the past, excellente entrée en matière pour qui veut, aujourd'hui, découvrir ce groupe.

deezer

 

http://www.deezer.com/album/500804