Girls in Hawaii - Everest

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe Belge composé de 6 personnes : Antoine Wielemans, Daniel Offermann, Lionel Vancauwenberghe, François Gustin, Brice Vancauwenberghe et Boris Gronemberger.

 

De quoi parle-t-on ? :

Pop-rock assez sombre et légèrement psychédèlique, proche de l'univers des regrettés Grandaddy.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Cet opus transpire la mélancolie, ce qui joue fortement sur son rythme d'ensemble.   

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Not dead et Misses sont deux singles à fort potentiel, que l'on peut facilement fredonner. Par contre, le reste de l'album, plus complexe et un peu torturé, nécessite une écoute prolongée.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

…mais elle revient à l'écoute de Not dead

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Ces chansons assez tristes conservent tout de même le format pop avec une ligne très claire et un rythme constant.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

Les Girls in Hawaii, suite au décès accidentel de leur batteur Denis Wielemans, ont mis leur carrière entre parenthèse pendant deux ans, frôlant même le split définitif. Ils reviennent, avec Everest, dans une structure musicale plus sombre mais extrêmement brillante et jamais désespérée. Deux morceaux (Not dead et Misses) sont même assez "festifs" et montrent que le groupe, malgré le drame, regarde encore vers l'avenir.

deezer

 

http://www.deezer.com/fr/album/6769610