Georgia - Seeking Thrills

 

 

 

 

 

 

  

 

 

De qui parle-t-on ? :

Musicienne et chanteuse anglaise, active depuis 2015, de son vrai nom Georgia Barnes.

 

De quoi parle-t-on ? :

L’electropop de la britannique Georgia est aujourd’hui clairement tournée vers le dancefloor.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Ensemble entrainant principalement construit pour faire danser l’auditeur.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Seeking Thrills est beaucoup plus accessible que le premier opus éponyme, il permet d’apprécier le sens de la mélodie de Georgia.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

About Work The Dancefloor, Never Let You Go ou 24 Hours, les titres grand public sont nombreux sur ce nouvel opus.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Electropop mélodique et dansante plutôt bien armée pour supporter la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (7)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Sur son second opus, Seeking Thrills, la diva britannique Georgia entraine son electropop dans la moiteur du dancefloor.  

Après un premier album éponyme qui flirtait beaucoup avec la noirceur du trip-hop, Georgia Barnes expose aujourd’hui ses arpèges électroniques à la très grande clarté. L’entame R‘n’B de Started Out annonce déjà la couleur, mais c’est la synthpop imparable des tubes About Work The Dancefloor, Never Let You Go et 24 Hours qui réveille le démon de la danse. Avec l’hypnotique Feel It l’on revient pour quelques instants au minimalisme abrupt du premier essai. Cette impression de retour en arrière se ressent encore sur la langueur exquise d’Ultimate Sailor et de Honey Dripping Sky, mais Seeking Thrills oscille surtout entre R’n’B et electropop, avec toutefois un léger écart lorsque l’ombre de l’activiste londonienne M.I.A. rôde autour du hip-hop loufoque de Mellow et de Ray Guns.

L’aura lumineuse de Georgia rayonne sur les douze mélodies de Seeking Thrills, album certes moins aventureux que le premier exercice mais qui confirment malgré tout l’immense talent de la londonienne.