Blaenavon - Everything That Makes You Happy

 

 

 

 

 

  

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Trio anglais, actif depuis 2012, composé de Ben Gregory, Frank Wright et Harris McMillan.

 

De quoi parle-t-on ? :

La tendance va toujours vers la britpop, mais dans une approche un peu moins rock que sur le premier opus.  

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Quelques morceaux enlevés, mais un rythme d’ensemble qui incite surtout à battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

La musicalité fait partie de l’ADN des Blaenavon.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Espérons que ce style, habituellement plutôt apprécié par le grand public, arrive cette fois-ci à se faire entendre.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Le style, plus pop et plus conventionnel que sur le premier opus, s’adapte bien aux contraintes de la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (8)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Frappé du sceau de la confidentialité, le second album des britanniques de Blaenavon, Everything That Makes You Happy, parait aujourd’hui dans nos contrées dans l'indifférence quasi-générale.

Les originaires du comté de Hampshire font pourtant beaucoup d’efforts harmoniques pour se faire entendre. De la belle musicalité pop-rock d’I Want You et de Back This Year ou de l’effet « Pixies » du tonitruant Catatonic Skinbag, tout est ici fait pour le plaisir acoustique de l’auditeur. Auteur en 2017 du prodigieux That’s Your Lot, le combo n’a pas perdu sa maitrise des éléments britpop. Sous le chant toujours divin de Ben Gregory, le quatuor confronte par exemple à la perfection la langueur de The Song’s Never Gonna Be The Same et de Skin Scream à la gaité pop d’All Your Vanity et de l’éponyme Everything That Makes You Happy

A l’instar du titre de cet album, les Blaenavon savent de quels artifices mélodiques il faut user pour nous rendre heureux. Ce radieux Everything That Makes You Happy est un condensé solaire de pop captivante et revigorante.