Plastic Mermaids - Suddenly Everyone Explodes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 De qui parle-t-on ? :

Groupe anglais, actif depuis 2013, composé des frères Richards, Douglas et Jamie, et de Chris Jones, Tom Farren et Chris Newnham.

 

De quoi parle-t-on ? :

Pop synthétique psychédélique et foutraque qu’il est assez difficile d’étiqueter.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Un rythme parfois assez soutenu mais qui incite principalement à battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Les mélodies sont extraordinaires mais la mise en musique est parfois assez complexe.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

L’ensemble est trop éloigné de l’uniformisation musicale habituelle pour être apprécié par le grand public.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Difficile d’imposer la compression à ce génie dans la construction musicale et cette originalité dans la maitrise de l’harmonie.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Ça pétille, ça virevolte, ça déraille, ça enchante, mais ça fait surtout du bien par où ça passe ! Ainsi peut-on résumer la pop foutraque et fabuleuse des Plastic Mermaids.

Difficile de décrire un album aussi complexe, Suddenly Everyone Explodes aborde les thèmes de la synthpop mais vus par le prisme psychédélique et loufoque des américains de MGMT ou des britanniques de Flotation Toy Warning. Après la petite mise en bouche Glow, les choses sérieuses commencent avec la psyché pop du single 1996. Les effluves aériennes de Flotation In A Vacuum nous font perdre tout sens de la gravité et nous élèvent jusqu’aux volutes langoureuses de 10,000 Violins Playing Inside An Otherwise Empty Head ou de Milk. Le sublime et feutré Luliuli met un terme à ce voyage au pays des rêves où chacune des étapes de ce premier opus aura été une expérience musicale extraordinaire que nous ne sommes pas près d’oublier.

Le quintette de l’île de Wight frappe d’emblée un grand coup et réussit son entrée en matière discographique avec les sonorités célestes et excentriques de ce Suddenly Everyone Explodes.