Christine and the queens - Chris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Projet solo de la chanteuse et musicienne française Héloïse Letissier, active depuis 2010.

 

De quoi parle-t-on ? :

Dans un leitmotiv toujours proche de la synthpop eighties, mais dans un tempo plus dansant que celui du précédent exercice, Chaleur Humaine.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Heloïse Letissier a fait le choix de la danse, Chris nous entrainera jusqu’au bout de la nuit.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

A l’instar de son prédécesseur Chaleur Humaine, Chris est un sommet de fluidité harmonique.  

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

L’aura internationale de Christine And The Queens et la qualité de cet album devraient élever la renommée d’Héloïse Letissier au rang des madones de la pop que sont par exemple Katy Perry ou Lana Del Rey.   

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Une synthpop, certes brillante, taillée pour capter l’intérêt du grand public et résister aux affres de la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

 

Devenue une véritable icône de la pop depuis la sortie du lumineux Chaleur Humaine, la française Héloïse Letissier sort un second opus aux intonations torrides.

Jouant à l’envi de son image androgyne, la nantaise choisit aujourd’hui une voie plus dansante et plonge l’auditeur dans la lascivité et la moiteur du groove. Chaleur Humaine apportait une alternative mélancolique au dancefloor, Chris ne laisse aucune place au doute, les sunlights et les boules à facettes sont l’horizon exclusif de ce nouvel opus. L’album se décline en deux versions, une dans la langue de Molière pour accrocher plus facilement le public francophone et une seconde en anglais pour soigner le rayonnement international. Dans un espace ténu entre féminité et masculinité, Christine And The Queens fait vibrer ses cordes vocales sur la synthpop brillante de Damn, Dis-Moi, 5 Dols, Doesn’t Matter ou encore de La Marcheuse.

L’approche corporelle virevoltante et ambigüe d’Héloïse Letissier sera l’agent de promotion parfait de Christine And The Queens, et n’en doutons pas, le tsunami Chris abattra les digues d’austérité les plus résistantes.