Mitski - Be The Cowboy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Auteure, compositrice et interprète nippo-américaine, active depuis 2012, de son vrai nom Mitski Miyawaki.

 

De quoi parle-t-on ? :

Autrefois rock noisy et lo-fi, le style évolue maintenant vers les grands espaces de la pop et du folk.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Encore quelques titres au rock enlevé, mais souvent contrebalancés par la langueur de la pop et du folk.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Maintenant qu’elle a ôté le voile lo-fi, l’on découvre la belle aptitude à l’harmonie de Mitski.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Le style était autrefois rédhibitoire pour l’intérêt du grand public, mais les titres Geyser, Nobody et Why Didn’t You Stop Me ? pourraient être aujourd’hui auréolés d’un certain succès populaire.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Ce rock plus tranquille, mâtiné aujourd’hui de sonorités pop, acceptera plus facilement l’exiguïté de la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

La chanteuse nippo-américaine Mitski se débarrasse de ses habitudes noisy et lo-fi et transcende ses nouvelles compositions dans la lumière de la pop.

Ancrée jusque-là dans une certaine confidentialité malgré quelques albums intéressants, à l’instar du dernier en date Puberty 2, la new-yorkaise change radicalement de direction et pose maintenant sa tessiture puissante sur les arpèges plus tranquilles de l’electropop et du folk. Trois locomotives à l’essence hautement populaire portent ce nouvel opus. Le mélancolique single d’ouverture Geyser, l’entrainant et synthpop Why Didn’t You Love Me ? et l’easy-listening Nobody. Les autres morceaux de Be The Cowboy sont à l’avenant, respectant à la lettre les codes d’ouverture et de musicalité imposés par l’originaire du pays du soleil levant.  

Le rock rugueux et nerveux d’autrefois est aujourd’hui réduit à la portion congrue. L’horizon plus apaisé et les efforts notables de production permettent à Mitski d’exprimer pleinement son talent et de réaliser avec ce Be The Cowboy son meilleur album à ce jour.