Justice - Woman Worldwide

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Duo français, actif depuis 2003, composé de Gaspard Augé et Xavier de Rosnay.

 

De quoi parle-t-on ? :

Musique électronique puissante et dansante, apparentée au style French touch cher à un autre duo célèbre, les Daft Punk.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Manifeste explosif et dansant de drum’n’bass et de house music.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Malgré un traitement plus « hardcore », ces morceaux déjà connus conservent leur très grande musicalité.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Tous les standards du groupe sont là, dans une version globalement plus dansante, cet album de remix devrait plaire au grand public.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

La house music est un genre construit et pensé pour supporter la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Autrefois grand espoir de la très enviée French touch, le duo parisien Justice était un peu tombé ces derniers temps dans les affres de l’électronique bon marché. Le combo hexagonal se rappelle aujourd’hui à notre bon souvenir en se lançant dans un exercice d’auto-remix de ses anciennes compositions.

Woman Worldwide est une extension naturelle du précédent opus, Woman, puisque l’intégralité de ses titres, associés à quelques « vieux » standards du groupe, sont retouchés.

L’essai aurait pu être casse-gueule et sans grand intérêt, mais le résultat est assez bluffant et dynamite au contraire des morceaux au contenu un peu trop lisse dans leur mouture originale. Gaspard Augé et Xavier de Rosnay sortent par exemple l’artillerie lourde pour pilonner à la drum’n’bass les puissants Randy et Chorus. Donnent un second souffle à l’incontournable D.A.N.C.E. et au très mélodique Safe And Sound. Et « synthétisent » davantage les titres plus pop comme Pleasure ou Fire.

Si ce travail de réarrangement n’est pas forcément d’une folle originalité, il permet tout de même à Justice d’inventer le trait d’union entre best-of et album live. Woman Worldwide est un reboot réussi, un objet pour le moins inattendu, revigorant et détonant.