Matt and Kim - Almost Everyday

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Duo américain, actif depuis 2004, composé du chanteur et musicien Matt Johnson et de la batteuse Kim Schifino.

 

De quoi parle-t-on ? :

Electropop enlevée et dansante, construite parfois selon les schémas du punk-rock.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Synthpop endiablée qui n’aspire qu’à une seule chose, attirer l’auditeur vers la piste de danse.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Cette volonté farouche de faire bouger l’auditeur ne se conçoit qu’avec une maitrise parfaite de l’art de la mélodie.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

L’énergie et la fluidité harmonique de cet ensemble pourraient, dans un monde idéal, s’attirer les faveurs du grand public.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Electropop simpliste et enjouée facilement écoutable en format compressé.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Autrefois chantre de l'electro-rock potache, le duo Matt and Kim se tourne maintenant définitivement vers les ambiances festives de la synthpop.

Il est loin le temps de Daylight et de Lessons Learned, étendards punky de l'immense album Grand. Si le combo distille toujours cette essence musicale simpliste et enlevée, il n'en conserve aujourd'hui que son extrait electropop. Déjà testé sur le pénultième opus, New Glow, l’habillage tout synthétique n'avait malheureusement pas convaincu et avait signifié le premier raté de la carrière de Matt and Kim. Mais l’entrain communicatif de la turbulente Kim Schifino et de son acolyte Matt Johnson fait décidément des merveilles, la power-pop des addictifs Forever, Like I Used To Be, I’d Rather et On My Own emporte tout sur son passage. Ajoutez à cela quelques langoureuses étrangetés du genre Happy If You’re Happy, All In My Head ou Youngest I Will Be, et vous obtenez un sixième opus plutôt réussi qui corrige habilement les errements du passé.

L’on pourra regretter la trop courte durée, un peu moins de trente minutes, de cet Almost Everyday, mais ne doutons pas que l’énergie dégagée par ce nouvel album réconciliera le duo new-yorkais avec une partie des fans perdus lors de la sortie de l'horrible New Glow