L’histoire Des Vieux Pots Et De La Bonne Soupe

Mettons à l’honneur aujourd’hui quelques idoles de notre jeunesse qui ont, pour la plupart, connu leur heure de gloire dans les années 80 et 90. Il n’est nullement question ici de raviver la mémoire de quelques glorieux albums du passé, mais bien de parler de nouvelles réalisations de ces cinquantenaires ou soixantenaires encore totalement dans le coup.

 

MANIC STREET PREACHERS – Resistance Is Futile (2018)

Manic Street Preachers - Resistance Is Futile

Commençons avec l’un des vétérans du rock britannique, le combo gallois Manic Street Preachers, qui revient avec un treizième opus aux intonations pop radieuses et incandescentes.

Toujours emmené par son trio de fondateurs, James Dean Bradfield, Sean Moore et Nicky Wire, les originaires de Blackwood maitrisent à la perfection l’amalgame de la fluidité et de l’harmonie. L’on est évidement loin aujourd’hui de la furie rock de Generation Terrorists, mais le groupe impose toujours un intense tempo à sa musique. Les très enlevés International Blue, Distant Colours, Liverpool Revisited ou encore Broken Algorithms, concoctés dans le creuset de ce terreau britannique si singulier fait de sonorités accrocheuses et de luxuriance instrumentale, donnent à ce nouveau Resistance Is Futile un air de réussite.

Toute résistance à cette musique est donc effectivement inutile, les Manic Street Preachers, fort de trois décennies d’expérience, se chargent d’attendrir et de conquérir l’oreille de l’auditeur.

 

 

YO LA TENGO – There’s A Riot Going On (2018)

Yo La Tengo - There's A Riot Going On

L’on ne louera jamais assez l’influence laissée par Yo La Tengo dans l’histoire du rock indépendant. Présents depuis le mitan des années 80, auteurs au passage de quelques chefs-d’œuvre (I Can Hear The Heart Beating As One, Painful, Fakebook, …), Georgia Hubley, Ira Kaplan et James McNew ont toujours proposé une alternative musicale somptueuse et originale à la tentation mainstream.

There’s A Riot Going On ne déroge pas à cette règle. Du rock mélancolique de l’instrumental You Are Here, au festif For You Too, en passant par les effluves caribéennes de Polynesia #1 ou encore par l’ambiance psychédélique de Shortwave, tout ici est construit dans la retenue et dans la majesté. 

Ce quinzième opus studio installe un peu plus le trio d’Hoboken dans la légende du rock. Trente ans de bons et loyaux services donnés à la cause de l’underground lo-fi méritaient bien une telle reconnaissance.    

 

 

GUIDED BY VOICES – Space Gun (2018)

Guided By Voices - Space Gun

L’un des créateurs dans les années 80 du label AOC « rock indépendant », l’américain Robert Pollard, revient en studio pour la vingt-cinquième fois avec sa « chose » artistique, Guided By Voices.

Dans un style fort imitable et évidemment beaucoup trop imité, le post-punk noisy et lo-fi qui posa jadis les bases du grunge, le natif de l’Ohio rend une nouvelle copie à la hauteur de son immense talent. Space Gun n’est certes pas d’une folle originalité, mais il n’en demeure pas moins un excellent album. Les brulots d’entame, l’éponyme Space Gun et l’entêtant Colonel Paper, posent cet ensemble sur de bons rails et entrainent l’auditeur dans un délice bruitiste au gout de bon vieux rock.

Le temps ne semble donc pas avoir d’emprise sur le jeu de Robert Pollard. Loin d’être dépassés, ses Guided By Voices prouvent une nouvelle fois, à qui veut bien l’entendre, que grand âge ne rime pas forcément avec sagesse…

 

 

TRUST – Dans Le Même Sang (2018)

Trust - Dans Le Même Sang

Un nouvel album de Trust en cette année 2018 est une curiosité rare qui interpelle un fan de la grande époque… qui a perdu de vu tout ce beau monde depuis déjà quelques lustres.

Leader de la préhistoire du hard-rock hexagonale à la fin des seventies, quasiment l’égal à l’époque des anglosaxons d’AC/DC, Motörhead, Iron Maiden et consorts, le combo français s’était crashé en 1985 principalement en raison de dissensions internes.

Reformés pour la énième fois, les créateurs des incontournables L’Elite et Antisocial sortent donc aujourd’hui ce nouveau Dans Le Même Sang. L’indéboulonnable Bernie Bonvoisin, que l’on retrouve évidemment à la manœuvre avec son binôme Norbert Krief, martèle toujours son discours avec véhémence et force de conviction. Le propos n’a certes guère évolué mais il faut bien reconnaitre que les maux dénoncés hier sont tristement encore très présents aujourd’hui… La musique est aussi restée scotchée dans le passé, dans ce boogie-rock enflammé très à la mode dans les années 70. Mais qu’à cela ne tienne, l’on prend un certain plaisir à se perdre dans la gouaille revendicative de Démocrassie ou de Déjà Servi.      

L’existence en pointillé de Trust pose question quant à la survie de cette nouvelle reformation. C’est donc pour cette raison qu’il ne faut pas trop faire la fine bouche et consommer sans modération ce nouveau Dans Le Même Sang, objet vintage d’une authentique légende du rock français.