Thurston Moore - Rock n roll consciousness

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Musicien américain, actif depuis le début des années 80, co-leader pendant des décennies, avec son ex-épouse Kim Gordon, des mythiques Sonic Youth.

 

De quoi parle-t-on ? :

Rock très instrumental et très instrumenté, aux plages très longues, qui ramène Thurston Moore sur son aire de jeu favorite, le shoegazing et le post-rock.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

L’on se surprend à battre la mesure à l’écoute des pics d’intensité de ces cinq morceaux.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

L’on est très loin du format classique des chansons rock, la longueur et la richesse mélodique de ces morceaux imposent un nombre important d’écoutes. 

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

La longueur des titres, les changements fréquents d’ambiances et l’intensité noisy ne charmeront que les inconditionnels de Thurston Moore.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Le part bruitiste de cet opus aurait pu inciter à éviter la compression, mais la finesse mélodique exposée par Thurston Moore permet une audition agréable dans tous types de formats.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Plus brutal et plus instrumental que l’excellent The Best Day, Rock N Roll Consciousness rappelle avec force que Thurston Moore est le principal inspirateur des mouvements post-rock et shoegazing.

Les douze minutes d’Exalted posent d’emblée le décor de ce nouvel opus, cinq titres fleuves aux intonations rêches et sombres qui exposent principalement les talents de musicien de Thurston Moore. La folie bruitiste des compositions de Sonic Youth avait parfois pu nous faire oublier à quel point l’américain était un génie de la trituration et de l’assemblage musical. Son jeu de guitare aux contours infinis, qui se balade à l’envi de l’underground punk-rock jusqu’aux arpèges free jazz de Carlos Santana, enflamme les cinq pistes de ce nouvel opus. Nul besoin de mettre en avant tel ou tel morceau, Rock N Roll Consciousness est un ensemble fabuleux à la musicalité ténébreuse qui entrevoie quelques éclaircies pop lorsque Thurston Moore se met à chanter.

Après avoir signé l’arrêt de mort des Sonic Youth suite à sa séparation avec Kim Gordon, l’on craignait que l’américain distende à jamais son ressort créatif. Mais à cinquante-huit ans, Thurston Moore est encore loin d’avoir dit son dernier mot, il le prouve avec cet immense et essentiel Rock N Roll Consciousness.