Kasabian - For crying out loud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Quatuor Anglais, actif depuis 1997, composé de Sergio Pizzorno, Chris Edwards, Ian Matthews et Tom Meighan.

 

De quoi parle-t-on ? :

Les Kasabian ne changent pas de style, leur musique est toujours un dosage dansant d’electro et de rock qu’ils essaient aujourd'hui de rendre plus « présentable » auprès du grand public.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Difficile de résister au rythme incandescent de Twentyfourseven, Ill Ray, Wasted ou Bless This Acid House.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

La musique des Kasabian est construite pour transcender les foules lors des concerts du groupe.  

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Les Ill Ray, You’re In Love With A Psycho, Wasted et Good Fight sont clairement programmés pour attaquer le grand public.   

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Cet album donne une énorme patate, il est donc prescrit sous toutes ses formes en cas de morosité.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

For Crying Out Loud, sixième opus du quatuor britannique, est le nouveau manifeste des Kasabian qui exhorte les foules à se déhancher et à s’époumoner.    

L’electropop tonitruante et festive d’Ill Ray, parfaite pour ouvrir le bal, déboule en premier sur le dancefloor. Le single You’re In Love With A Psycho, admettons-le un brin racoleur, fait retomber la tension de ce début d’album. Sur le dansant Twentyfourseven, l’on imagine bien le grand Sergio Pizzorno se dandiner comme un dément, à la manière du déjanté Bez à la grande époque des Happy Mondays. L’on peut parfois reprocher aux Kasabian de tomber dans une certaine facilité, de rechercher l’accord aguicheur ou de draguer l’auditeur… ce qui est le cas sur les trop lisses Good Fight et Wasted, mais l’on ne peut les accuser d’un quelconque manque d’énergie dans l’interprétation de ces nouvelles mélodies, les intenses Comeback Kid et Bless This Acid House en sont la parfaite démonstration.    

For Crying Out Loud n’est certes pas l’album de la maturité ou du changement attendu, il est un simple exutoire pour faire la fête et pour hurler, dans un stade, en soirée ou dans n’importe quel autre endroit permettant de s’adonner à de joyeuses agapes.