Temples - Volcano

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Quatuor anglais, actif depuis 2012, composé de James Bagshaw, Thomas Warmsley, Sam Toms et Adam Smith.

 

De quoi parle-t-on ? :

Peu de changement par rapport à Sun Structures, pop-rock toujours dans l’esprit du revival de la musique psychédélique des années 60, 70.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Ensemble très enlevé qui nous incite facilement au mouvement.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

A l’instar de Sun Structures, Volcano est une suite de standards rock qui prendront toute leur dimension lors des concerts des originaires de Kettering.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Certainty, Oh The Saviour et In My Pocket sont des singles qui ne devraient pas avoir de mal à conquérir les foules.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Album légèrement plus pop que le précédent Sun Structures qui n’était déjà pas incompatible avec la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

 

Les apôtres du revival psychédélique reviennent avec un nouvel album explosif qui prolonge le travail lumineux entamé sur Sun Structures.

Certainty, premier single jeté en pâture depuis déjà six mois, nous avait mis l’eau à la bouche. Volcano allait-il être à la hauteur de ce morceau exceptionnel? Disons le tout de suite, le deuxième essai des britanniques dépasse nos espoirs les plus fous, le quatuor dynamite et dépoussière une nouvelle fois le rock des années 70. La petite mise en bouche All Join In n’annonce pas de suite le raz de marée à venir, l’on peut même considérer que ce titre est le plus faible de ce nouvel opus. Mais dès l’entame au clavier du bouillant (I Want To Be Your) Mirror, l’on bascule dans une autre dimension, un monde coloré et rétro qui fleure bon le patchouli et l’eucalyptus. Volcano entre alors dans une frénésie de singles pop-rock, Oh The Saviour, Born Into The Sunset, Open Air, In My Pocket ou encore Mystery Of Pop sont des cantiques à la gloire de l’esprit Flower Power. Roman God-Like Man et Strange Or Be Forgotten, en clôture de l’album, appuient un peu plus sur le curseur du psychédélisme et nous donnent une furieuse envie de courir jusqu’à la friperie là plus proche pour dénicher un pantalon pattes d’eph élimé et une vieille redingote.      

Le rayonnement solaire imposé par le premier exercice des gardiens du temple était si intense qu’il a provoqué l’éruption magnifique de ce Volcano. La lave mélodique incandescente et bénéfique qui s’en échappe pétrifiera de bonheur les fidèles de la première heure et convertira de très nombreux nouveaux adeptes au culte du psychédélisme.