Jesca Hoop - Memories are now

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Auteur, compositeur et interprète américaine active depuis le début des années 2000.

 

De quoi parle-t-on ? :

Une voix fantastique posée sur un folk-rock langoureux dans la grande tradition américaine de Joni Mitchell et Ani Difranco.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Le léger nappage synthétique de ces mélodies apporte une touche de modernité et permet d’éviter l’endormissement.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Les mélodies sont simples, le chant est aérien, l’accroche de ce nouvel opus est quasi-instantanée.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Le côté mélancolique et très dépouillé de cette musique n’attirera pas forcément les foules.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

La musique très discrète sera à peine perceptible en format compressé et ce chant onirique mérite les grands espaces.  

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Memories Are Now est déjà le cinquième album solo de cette artiste américaine quasiment inconnue de ce côté ci de l’Atlantique. La sortie de ce nouvel opus est donc l’occasion idéale pour rendre hommage à ce folk intimiste et intemporel adoubé par le grand Tom Waits en personne...

Cette musique jouée avec le strict minimum est l’écrin fragile du chant fabuleux de Jesca Hoop. Cette voix aux horizons multiples, oscillant entre la chaleur rock de celle de PJ Harvey et le spectre impressionnant des vocalises de Regina Spektor, transcende ces nouvelles mélodies. Ce contraste se confirme dans le minimalisme monocorde des langoureux Memories Are Now, Animal Kingdom Chaotic, Songs Of Old et Pegasi. The Lost Sky, single le plus évident de cet opus, Simon Says et le rock de Cut Connection, plus ouverts à l’orchestration, accompagnent aussi à merveille les vibrations enchanteresses des cordes vocales de la belle Jesca Hoop.

Ce style musical, qui par essence est ancré dans les racines du continent nord-américain, aura du mal à se faire entendre dans nos contrées. C’est bien dommage, peu de gens profiteront donc de cet amalgame d’arpèges faméliques et de chant hors du commun qui confine parfois au génie…