The XX - I see you

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe anglais, actif depuis 2007, composé de la musicienne et chanteuse Romy Madley Croft, accompagnée de Jamie Smith et Oliver Sim.

 

De quoi parle-t-on ? :

Les XX sortent de l’obscurité, leur electropop est maintenant plus joyeuse et plus dansante que celle de leurs deux premiers opus.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Encore quelques ballades et quelques titres langoureux, mais la musique des XX tend à se rapprocher du dancefloor.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

La mélodie était déjà une des forces des deux premiers opus, alors avec une synthpop plus guillerette ces ritournelles ne sont pas prêtes de quitter nos esprits...

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Avec des titres comme Hold On ou Say Something Loving, les XX vont effleurer le graal de la reconnaissance populaire.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Musique essentiellement électronique, parfois proche de la synthpop, donc plutôt bien conçue pour supporter la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

 

Les londoniens mettent de la couleur dans la monochromie de leur cold-wave mélancolique. Cette pochette d’album argentée et brillante, pas bien différente des précédentes dans son concept, annonce un léger mouvement en direction des sonorités et des paillettes des soirées festives.

Le groove intense de Dangerous démontre d’emblée cette nouvelle tendance. Say Something Loving, Hold On et I Dare You, singles imparables et dansants construits pour le bonheur des masses, effacent d’un revers de main la monotonie lumineuse d’un Angels ou d’un Crystalised. Les chants croisés de Romy Madley Croft et d’Oliver Sim sont plus rayonnants, ils semblent se libérer du poids de l’austérité imposée par le minimalisme musical des deux premiers opus du combo britannique. Le R’n’B langoureux de Lips ouvre encore d’autres perspectives, le trio ne se contente plus d’un style unique et monocorde, il explore d’autres voies plus harmonieuses et moins obscures. Les XX n’oublient pourtant pas leur cold-wave adorée, les nappes synthétiques et dépouillées de Performance, A Violent Noise, Replica ou Brave For You prouvent que cette clarté nouvelle n’a pas encore complètement éloignée les ténèbres.

L’adage « jamais deux sans trois » s’applique donc parfaitement à ce nouvel I See You. Après deux premiers albums fantastiques, les XX produisent un troisième chef-d’œuvre d’affilé et révèlent au passage une certaine aptitude à l’évolution.