Kaiser Chiefs - Stay Together

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe anglais, actif depuis 2003, composé de Ricky Wilson, Simon Rix, Andrew White, Nick Baines et Vijay Mistry.

 

De quoi parle-t-on ? :

La britpop, qui était le fond de commerce du combo, a totalement disparu au profit d’une electropop 80’s dansante et tubesque.  

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

L’orientation est claire, finies les ambiances embrumées et pesantes des concerts de rock, place nette est maintenant faite pour le dancefloor.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Les Kaiser Chiefs ont parfaitement dosé et calibré leurs mélodies pour que les radios se les arrachent.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Ce nouvel opus ne manque pas de singles, il devrait aisément attirer une audience plus « grand public ».

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Nappes synthétiques dansantes tout à fait adaptées au format compressé.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

 

Mais qu’arrive t’il aux originaires de Leeds? La décadence inexorable du mouvement britpop aurait-elle imposé au quintette un changement radical dans son orientation musicale?

Toujours est-il que les Kaiser Chiefs ont définitivement gommé de leur musique tout ce qui les rapprochait, de près ou de loin, à un groupe de rock. A l’instar de leurs compatriotes de Bloc Party en début d’année, ils se lancent à corps perdu dans une electropop convenue et indigeste... et ils se prennent malencontreusement les pieds dans le tapis du synthétique eighties pour se rétamer lamentablement dans les onze plages de ce Stay Together. D’un bout à l’autre de ce nouvel opus, les anglais essaient en vain de nous égayer et de nous faire danser, mais la seule chose qu’ils provoquent est la nausée et la colère des fans de la première heure à l’écoute des insupportables Hole In My Soul et Parachute. Malheureusement, rien ne vient sauver ce marasme ambiant… Le passage de Ricky Wilson dans le jury de la version britannique du télé-crochet The Voice l’a certainement convaincu que l’avarié et l’aseptisé étaient devenus la nouvelle norme...

Selon l’appel de leurs vœux et en souvenirs des très bons Employment et Your Truly, Angry Mob, nous resterons encore aux côtés des Kaiser Chiefs malgré cet album en forme d’accident industriel. Mais qu’ils sachent qu’une autre prestation de ce genre mettrait définitivement un terme à nos relations…