The Apartments - Drift

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe Australien, actif depuis 1978, mené principalement par Peter Milton Walsh accompagné, à l’époque, de Greg Atkinson, Mark Dawson et John Willsteed.

 

De quoi parle-t-on ? :

Rock indépendant mid-tempo, très en vogue au début des années 90, bigrement mélodieux, utilisant les éléments de l’instrumentation classique d’où l’affiliation du groupe, par certains, au style Chamber pop. Dans la même mouvance classieuse que des combos comme Go-between ou Belle & Sebastian.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Ces chansons, toutes en douceur, ne provoquent guère plus que le mouvement des pieds.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Ensemble fait d’instantanées pops que l’on adore immédiatement et que l’on écoute à l’infini…et au-delà.  

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Même si la notoriété du groupe a toujours été plus que confidentielle, l’audition de ces titres très harmonieux attire facilement l’attention du quidam alentour.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

S’écoute assez bien en format compressé, mais mérite tout de même mieux au vu de la richesse de l’instrumentation et de la voix envoutante de Peter Milton Walsh.  

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il a tourné en  boucle sur ma platine

Trente-cinq ans de carrière, une poignée d’excellents albums dont deux chefs-d’œuvre : cet album Drift et Apart sortit un peu plus tard en 1997. Voilà comment on pourrait résumer le parcours de ces anciens combattants de la pop, n’ayant jamais baissé les bras mais restant toujours, malgré une cohorte de fans fidèles, dans l’ombre de la célébrité. En 2010, le label Bordelais Talitres – refuge par ailleurs de groupes comme The Walkmen, The Wedding present ou plus récemment Motorama, excusez du peu… - a eu l’excellente idée de rééditer cet opus nous permettant ainsi de (re)découvrir cette musique intemporelle et de nous rappeler que The Apartments, il n’y a pas si longtemps, comptait parmi les plus grands faiseurs de pop de notre bonne vieille planète.  

deezer

 

http://www.deezer.com/album/688289