Yeah yeah yeahs - Mosquito

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe Américain composé de 3 personnes dont une chanteuse : Karen O, Nick Zinner et Brian Chase.

 

De quoi parle-t-on ? :

Initialement du Garage rock dans la même mouvance que les White stripes ou les Kills, dérivant maintenant vers un rock plus aspetisé, toujours remuant mais moins minimaliste.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Les chansons mid-tempos sont plus présentes qu’auparavant mais l’ensemble n’est jamais ennuyeux.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Le groupe tente clairement de toucher un public plus large avec quelques morceaux, comme Mosquito ou Sacrilege, qui pourraient être des « tueries » en single.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Beaucoup plus soft qu’auparavant avec des mélodies assez accrocheuses. Attention, tout de même, les hurlements suraigus de Karen O peuvent parfois faire fuir le quidam.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Rock moins noisy avec une grosse production qui rend la musique très « claire » et donc facilement écoutable en MP3.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

La pochette enfantine, digne d’un film d’animation des studios Pixar, aurait pu faire craindre un virage vers une musique plus grand public et… c’est partiellement le cas : le minimalisme des débuts a complètement disparu, la voix de Karen O est plus posée et a progressé, les instruments rock font de plus en plus de place aux nappes synthétiques mais l’ensemble, bien que tentant de ratisser plus large, conserve l’aura des premiers albums. Le virage pop n’altère pas l’énergie du groupe et donne, au contraire, une nouvelle force à cette musique qui, après It’s blitz !, en avait bien besoin.  

deezer

 

http://www.deezer.com/album/6485088